Refus ADN - FNAEG Site de ressources sur le refus de prélèvement génétique
Accueil du site > Agenda > Communique appel de B DECEUNINCK

Communique appel de B DECEUNINCK

lundi 30 octobre 2006, par refusadn

Communiqué de Presse de Benjamin Deceuninck

Du 30 octobre 2006

à l’occasion de son procès en appel

Condamné le 29 septembre 2006 pour « refus, par personne condamnée pour délit, de se soumettre au prélèvement biologique destiné à l’identification de son empreinte génétique » prévu par l’article 706-56 du Code de Procédure Pénal et devant la volonté du Procureur d’Alès de me convoquer pour un nouveau prélèvement ADN,

Considérant qu’un tel fichier (le FANEG[1]) regroupant tous les opposants sociaux ou politiques aux gouvernants en place présente un grave danger pour les libertés fondamentales,

Considérant le caractère arbitraire et totalitaire de cette loi qui offre la possibilité à n’importe quel gendarme ou policier d’ordonner un prélèvement ADN sur simple « présomption » de délit,

Considérant que les moyens de fichage et contrôle mis en œuvre par le gouvernement rappellent un sombre passé de notre histoire,

j’ai fait appel de la décision rendu par le tribunal d’Alès.

Je passe de nouveau en procès le 28 novembre 2006 au tribunal correctionnel de Nîmes à 8h30.

De nouveau dans cette affaire, la justice utilise des moyens exceptionnel puisque le délai entre le verdict et la convocation est réduit à 1 mois et demi si l’on tient compte du délai d’appel alors qu’il est habituellement de 4 à 6 mois.

Le tribunal d’Alès avait refusé d’ entendre les témoins que j’avais cité démontrant une volonté de ne pas débattre des dangers de cette loi. Aujourd’hui le tribunal de Nîmes en me convoquant aussi rapidement cherche à :

- rendre impossible l’organisation de la défense (à peine 15 jours pour convoquer les témoins)

- rendre impossible toute mobilisation de soutien

Et par là-même

A rendre impossible tout débat sur un des sujets les plus important de notre société :

LA LIBERTE

Devant l’empressement et l’acharnement de nos gouvernants à me traîner en justice (3 procès en 1 ans pour un seul et même fait remontant à 2001),

Devant la volonté de la justice de fermer les yeux sur des lois et des méthodes à caractère totalitaire,

Devant un Etat qui n’a pour seule réponse aux problèmes sociaux que des réponses liberticides,

J’appelle, nous appelons car nous sommes de plus en plus nombreux à refuser ces prélèvements, chacun et chacune :

à refuser de soumettre au prélèvement ADN à refuser les lois liberticides

L’heure est au choix :

Ou se soumettre à l’arbitraire

Ou RESISTER !

Pour plus d’informations :

Site : http://refusadn.free.fr

Mail : refusadn (a) free.fr

Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.