Refus ADN - FNAEG Site de ressources sur le refus de prélèvement génétique

Alexandre au tribunal de Rouen le 6 juin

vendredi 25 mai 2007, par Refus ADN

A la suite des manifestations des dernières semaines, Alexandre Grué, un ouvrier du bâtiment âgé de 23 ans, a été arrêté pour collage d’affiches, puis placé en garde à vue, et sommé de se soumettre à un prélèvement d’ADN, qu’il a bien sûr refusé, comme la loi l’y autorise. Mais si refuser le prélèvement biologique destiné au FNAEG (Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques) est un droit, c’est aussi un délit, puni de 15000€ d’amende et d’un an d’emprisonnement, d’après l’article 706-55 du Code de Procédure Pénale !!!

Ceci n’est pas un cas isolé.

A Rouen comme ailleurs, depuis les Lois sur la Sécurité Quotidienne de 2001 et 2003, dites « lois Sarkozy », la plupart des personnes arrêtées subissent ce prélèvement : répertoriant initialement les génotypes des « délinquants sexuels », le FNAEG regroupe aujourd’hui l’empreinte génétique de toutes les personnes passant en garde à vue. Or, le fichage génétique peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie socioprofessionnelle. Cette criminalisation croissante de la population pose la question des dérives sécuritaires de la démocratie française.

Au nom des libertés fondamentales, nous ne pouvons tolérer une telle expansion du contrôle. Depuis l’entrée en vigueur de ces lois, des mobilisations ont déjà joué un rôle décisif dans leur mise en application ; Cette pétition s’inscrit dans la lignée de ces actions pour la défense de nos droits, notamment à travers le soutien aux inculpés.

« Je soutiens Alexandre Grué qui a refusé de se soumettre à un prélèvement biologique destiné au FNAEG, et qui sera jugé pour ces faits le 6 juin 2007 à 13h15 à l’audience de la 4è Chambre du Tribunal de Grande Instance de Rouen, au Palais de Justice de cette ville ».

Site under construction

Site under construction

Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.