Refus ADN - FNAEG Site de ressources sur le refus de prélèvement génétique

Relaxe pour Alexandre à Rouen

mercredi 6 juin 2007, par Refus ADN

Collectif pour la Défense des Libertés Fondamentales (CDLF)

Le CDLF apporte son soutien à Alexandre Grué, ouvrier du bâtiment, dans son refus de se soumettre à un prélèvement ADN destiné à alimenter le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques (FNAEG). Il est traduit devant le TGI de Rouen le 6 juin pour cela, et risque un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende.

De quel abominable crime s’est-il donc rendu coupable pour vouloir ainsi l’inscrire pour 40 ans dans ce fichier, au départ réservé aux délinquants sexuels ? Un simple collage d’affiche appelant à une manifestation !

Le CDLF condamne l’extension à l’infini du champ d’application de cette loi, qui permettrait à terme un fichage généralisé de la population. Le CDLF demande à la justice, d’être dans son rôle de défense et de respect des libertés fondamentales du citoyen et au tribunal de prononcer une relaxe pure et simple, comme l’ont fait d’autres tribunaux, dans des cas similaires et notamment le tribunal de Mâcon, très récemment. Le CDLF appelle à un rassemblement de soutien à Alexandre Grué MERCREDI 6 juin à 13 H devant le Palais de Justice de Rouen.

"Bonjour à tous,

le collectif Refus ADN de Rouen est heureux de vous informer que le tribunal a prononcé une relaxe aujourd’hui à la 4è chambre du TGI de Rouen !

Nous serons heureux d’aider toute personne se retrouvant dans une situation similaire après cette victoire. Ecrivez-nous si vous souhaitez des précisions sur le jugement, ou des infos concernant le refus de prélèvement.

Merci à tous pour votre soutien,
Refus ADN Rouen"

Pourvu que ça dure...

Ne lâchons pas l’affaire !

Site under construction

Site under construction

Warning: a technical problem (SQL server) prevents access to this part of the site. Thank you for your understanding.